Publié le

Dessin d’été

Sur la plage, je regarde, je fouille, je cherche des galets sur lesquels je pourrais dessiner (les plages de sable m’ennuient vite). Ce sont des galets noirs, en réalité plutôt gris lorsqu’ils sont secs, mais d’un noir brillant, profond lorsqu’ils sont mouillés par les vagues. J’écoute le bruit qu’ils font lorsqu’ils sont roulés, transportés par le ressac, je ferme les yeux, c’est doux et violent à la fois.

J’ai fini mon galet, le ciel est bleu, la mer outremer. Je ne suis pas très satisfaite mais je l’emporte tout de même et l’oublie sur la terrasse. Je le redécouvre quelques jours plus tard, il est différent, le bleu a quasiment disparu, mangé par le soleil. Ça y est, il me plait.

Holaki-W

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.