Second souffle à Aix-en-Provence

Aujourd’hui et jusqu’au lundi 16 mai démarre à Aix-en-Provence l’exposition « D’après nature » de la galerie Parallax !

Collage Second Souffle 19, Photographie anonyme couleur 13 x 9 cm, aile de papillon Collage Second Souffle 32, Photographie anonyme couleur 8,8 x 12,7 cm, plumes Collage Second Souffle 33,  Photographie anonyme noir et blanc 10,7 x 8,7 cm, feuilles

C’est dans ce cadre que sera exposée la série « Second souffle » sur laquelle je travaille depuis plusieurs années et dans laquelle je mêle photographies anonymes et éléments organiques . Bernard Benoliel a écrit un très beau texte à propos de ce travail, je l’en remercie :

« C’est cela qui émeut sans doute : tout ce qu’on voit ici a d’abord dû être sauvé. Des photos qui, par nature, avaient essayé en leur temps de retenir le temps. Ces mêmes images jetées ou perdues, devenues anonymes et orphelines, repêchées en vrac, puis glanées par dizaines dans des brocantes. Mais aussi toutes ces petites matières ajoutées, vouées d’ordinaire à se dégrader et disparaître, délicatement ramassées et collées ici ou là : aiguilles de pin, ailes de guêpes ou de libellules, plumes, monnaies du pape, graines à hélice… Non seulement chaque image retrouvée – libérée entre-temps de toute propriété – renoue automatiquement avec sa modeste vocation d’éternité, mais l’organique lui-même, animal et végétal, condamné d’habitude à la décomposition bénéficie aussi d’une vie nouvelle. L’un avec l’autre, l’un sur l’autre trouvent un même support accueillant, comme un lit pour leurs noces inattendues et fécondes. La photographie et l’herbier joignent leurs propriétés respectives pour ne faire qu’un. C’est de cette union entre du passé photographié et de la matière séchée ou inerte que tout un ensemble semble revenir à la vie et presque reprendre des couleurs. On dirait que de l’air circule à nouveau, en courants. Et viennent à l’esprit des mots légers comme des jeux d’enfants : à tire-d’aile, cerf-volant, vol-au-vent, poids plume, voile lacté… Toutes les figures (homme, femme, enfant, mère et fils, frères et sœurs) paraissent ranimées, revivifiées, regonflées et allégées par ces drôles de surplus, ces reliefs en forme de membrane : c’est ce qui a été collé qui les fait décoller. C’est ce qui a été séparé qui est réparé. C’est ce qui a été ajouté qui finit de développer chaque photographie, d’en libérer complètement le sens : un lien d’amour entre deux êtres, des corps délestés, la joie d’un mouvement ascensionnel, une communion des éléments et des règnes, un monde certain et fragile. Que sont ces photographies hybrides sinon des images révélées ? »

« D’après nature », une exposition de la galerie Parallax, en compagnie du travail de Florence Verrier « Miroir végétal »

Du 12 au 16 mai 2016 à Aix-en-Provence, salon Sm’Art , Parc Jourdan, stand 186

3 réflexions sur “Second souffle à Aix-en-Provence

  1. Pingback: Work in Progress / Portes ouvertes (3) | Céline Dominiak

  2. Pingback: Second Souffle à La Conserverie | Céline Dominiak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s