Actualités

Adieu Blog et bienvenue Newsletter !

Foulard carré Piscine - dessin original à l'aquarelleJe fais le choix d’arrêter ce blog puisque je ne trouve plus le temps d’écrire des articles comme j’aimerais le faire.

Mais je continue plus que jamais mes activités textiles et artistiques et si vous souhaitez être tenus au courant de mon actualité, il suffit de vous inscrire à ma newsletter ICI

Au plaisir de vous retrouver virtuellement à ces occasions ou en chair et en os lors d’une prochaine exposition !

Portes Ouvertes de l’Atelier Byzance

invitFlyerByzance

Second Souffle à La Conserverie

carton_internet_celinedominiak-web02

Le 11 février 2017, démarre une exposition à La Conserverie de Metz, où je présente des collages de la série « Second souffle » ainsi que des cartes postales sur lesquelles j’interviens pour créer des mondes nouveaux, des histoires à inventer, des rapprochements inédits.collage-ss21-photow

C’est l’autre facette de mon travail, un travail artistique à partir des éléments chinés en brocante, aux puces, dans les vides greniers ou sur le chemins de campagne… Les photographies ou cartes postales ainsi récupérées ne parlent plus aux propriétaires qui s’en sont débarrassés, je leur donne un second souffle, une nouvelle dimension, un avenir. D’ordinaire et multiple, la carte postale devient précieuse et unique, d’anonyme et témoin d’une époque révolue, la photographie devient familière et actuelle.

padirac-callosaw

Une parfaite concordance avec la vocation de l’espace qui les accueille, La Conserverie, (le lieu de l’association C’était où ? C’était quand ?) qui est à la fois un lieu d’exposition, un lieu d’archive de l’album de famille, et un centre de ressources.

Second Souffle à La Conserverie, 8 rue de la petite boucherie 57000 Metz

Du samedi 11 février au samedi 1er avril 2017
mercredi, jeudi et samedi de 14h à 18h
vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h
et sur rendez-vous.
Vernissage vendredi 10 février à 18h

Pour en savoir plus sur l’association:  C’était où ? C’était quand ?   et  adhérer .

2017

Escalade de l'Épée du Tacul, Mont Blanc

Je vous souhaite
des projets fous et inutiles
pour la beauté du geste
et la complicité

Je vous souhaite
des projets légers et lumineux
pour l’élégance
et la bouffée d’air pur

Je vous souhaite
des défis impossibles et merveilleux
pour le plaisir de se dépasser
et pour oser, en 2017

Portes Ouvertes de l’Atelier Byzance

Comme chaque année, l’atelier Byzance ouvrira ses portes pour vous proposer une sélection de cadeaux pour cette période de fête.

centre

Vous y découvrirez le travail de :

Pagil Blaja : une toute nouvelle collection de bijoux en bois laqué et feuille d’or, alliant une technique asiatique ancestrale et un savoir-faire français

Lamerti : des bijoux comme de petits tableaux abstraits, compositions de miniatures florales enserrées dans du verre, ainsi que les bijoux de mur réalisés pour les « Paradis Perdus »

Retour aux souches : des objets en bois tournés, à la frontière entre l’objet utilitaire et la sculpture

Mathilde Bascaules : une déclinaison de bols en céramique en grès tourné, des sérigraphies et des carnets de voyage en pièces uniques

et moi-même : des foulards en soie à partir de dessins originaux et fabriqués en France, des collages mêlant des photographies anonymes et de petits éléments organiques.

Lamerti et moi-même exposerons la collection les « Paradis Perdus » et les recherches ayant menées à cette collaboration

ensemble

Foulards, céramiques, sérigraphies, collages, bijoux, bois tourné, nous espérons que vous trouverez votre bonheur !

Nous vous attendons

samedi 10 décembre et dimanche 11 décembre
de 12h à 20h,

Vernissage vendredi 9 décembre dès 18h

à l’Atelier Byzance, 81, rue du Chemin Vert 75011 Paris,
Métro :  Voltaire, Père Lachaise ou St Maur,  Tel : 01 71 37 94 13

Au plaisir de vous retrouver à cette occasion

Enregistrer

Enregistrer

Les Paradis Perdus (2)

La nouvelle collection « Les Paradis Perdus » a été réalisée en collaboration avec Martina Angius, créatrice de la marque de bijoux Lamerti.

J’ai découvert son travail l’année dernière sur un salon : à partir d’une récolte minutieuse d’éléments végétaux ou organiques, Martina conçoit des bijoux intimes et mystérieux en assemblant méticuleusement pétales, feuilles, pistils ou pollen entre deux lamelles de verre. Tableaux abstraits miniatures, les bijoux Lamerti se portent comme des talismans, ils puisent leur force dans les délicats fragments de nature qu’ils contiennent.

Pour « Les Paradis Perdus », Martina est intervenue sur mes dessins en les bordant de vraies feuilles et plantes séchées (voir post précédent), nous avons ensuite photographié l’ensemble pour le faire imprimer sur de la soie.

Elle a également créé des bijoux spécifiques à cette collection en intervenant avec ses matériaux de prédilection sur de petits échantillons de soie imprimée, issus des foulards Vallée ou Rivière. Comme le reste de son travail, chaque bijou est une pièce unique, qu’elle réalise à la main dans son atelier parisien.

La très belle boutique « Variation Végétale »  nous accueillera pour le lancement public des « Paradis Perdus » les samedi 19 et dimanche 20 novembre 2016. Martina et moi-même seront présentes de 12 h à 20h les deux jours.

vallee-bijoux2w

Enregistrer