Publié le

Adieu Blog et bienvenue Newsletter !

Foulard carré Piscine - dessin original à l'aquarelleJe fais le choix d’arrêter ce blog puisque je ne trouve plus le temps d’écrire des articles comme j’aimerais le faire.

Mais je continue plus que jamais mes activités textiles et artistiques et si vous souhaitez être tenus au courant de mon actualité, il suffit de vous inscrire à ma newsletter ICI

Au plaisir de vous retrouver virtuellement à ces occasions ou en chair et en os lors d’une prochaine exposition !

Publié le

Portes Ouvertes de l’Atelier Byzance

flyer-atelier-juin2016-Web

Samedi 25 et dimanche 26 juin, l’Atelier Byzance ouvre ses portes

Au programme,
des collages,
des fleurs,
des dessins,
des œuvres originales,
des bijoux,
des foulards,
de la soie,
du papier,
des recherches,
des expérimentations
et de l’amitié

Vanessa Dziuba
http://www.vanessadziuba.com/

Martina Angius
http://www.lamerti.com/

Céline Dominiak
https://celinedominiak.com/

SAMEDI 25 ET DIMANCHE 26 JUIN > 12h – 20h

Publié le

Second souffle à Aix-en-Provence

Aujourd’hui et jusqu’au lundi 16 mai démarre à Aix-en-Provence l’exposition « D’après nature » de la galerie Parallax !

Collage Second Souffle 19, Photographie anonyme couleur 13 x 9 cm, aile de papillon Collage Second Souffle 32, Photographie anonyme couleur 8,8 x 12,7 cm, plumes Collage Second Souffle 33,  Photographie anonyme noir et blanc 10,7 x 8,7 cm, feuilles

C’est dans ce cadre que sera exposée la série « Second souffle » sur laquelle je travaille depuis plusieurs années et dans laquelle je mêle photographies anonymes et éléments organiques . Bernard Benoliel a écrit un très beau texte à propos de ce travail, je l’en remercie :

« C’est cela qui émeut sans doute : tout ce qu’on voit ici a d’abord dû être sauvé. Des photos qui, par nature, avaient essayé en leur temps de retenir le temps. Ces mêmes images jetées ou perdues, devenues anonymes et orphelines, repêchées en vrac, puis glanées par dizaines dans des brocantes. Mais aussi toutes ces petites matières ajoutées, vouées d’ordinaire à se dégrader et disparaître, délicatement ramassées et collées ici ou là : aiguilles de pin, ailes de guêpes ou de libellules, plumes, monnaies du pape, graines à hélice… Non seulement chaque image retrouvée – libérée entre-temps de toute propriété – renoue automatiquement avec sa modeste vocation d’éternité, mais l’organique lui-même, animal et végétal, condamné d’habitude à la décomposition bénéficie aussi d’une vie nouvelle. L’un avec l’autre, l’un sur l’autre trouvent un même support accueillant, comme un lit pour leurs noces inattendues et fécondes. La photographie et l’herbier joignent leurs propriétés respectives pour ne faire qu’un. C’est de cette union entre du passé photographié et de la matière séchée ou inerte que tout un ensemble semble revenir à la vie et presque reprendre des couleurs. On dirait que de l’air circule à nouveau, en courants. Et viennent à l’esprit des mots légers comme des jeux d’enfants : à tire-d’aile, cerf-volant, vol-au-vent, poids plume, voile lacté… Toutes les figures (homme, femme, enfant, mère et fils, frères et sœurs) paraissent ranimées, revivifiées, regonflées et allégées par ces drôles de surplus, ces reliefs en forme de membrane : c’est ce qui a été collé qui les fait décoller. C’est ce qui a été séparé qui est réparé. C’est ce qui a été ajouté qui finit de développer chaque photographie, d’en libérer complètement le sens : un lien d’amour entre deux êtres, des corps délestés, la joie d’un mouvement ascensionnel, une communion des éléments et des règnes, un monde certain et fragile. Que sont ces photographies hybrides sinon des images révélées ? »

« D’après nature », une exposition de la galerie Parallax, en compagnie du travail de Florence Verrier « Miroir végétal »

Du 12 au 16 mai 2016 à Aix-en-Provence, salon Sm’Art , Parc Jourdan, stand 186

Publié le

Second souffle : exposition en préparation

Voilà plusieurs années que je chine des photographies anonymes sur les vides greniers et autres brocantes, ces photos abandonnées témoignent d’un bonheur passé et me touchent.

Parallèlement, depuis plus de deux ans, j’accumule des petites merveilles ramassées lors de mes promenades : insectes, ailes de libellules, brindilles, épis de blé, graines, petites feuilles, …

J’ai réuni ces deux récoltes dans un projet qui se nomme « Second souffle » et dans lequel je m’efforce de faire dialoguer les personnages des photographies avec un ou plusieurs élément(s) organique(s), leur offrant ainsi une nouvelle vie après être tombés dans l’anonymat, les sauvant d’une certaine façon de l’oubli.

Ce travail sera exposé en parallèle du travail de Florence Verrier par la Galerie PARALLAX lors du salon Sm’Art à Aix en Provence en mai 2016.

PARALLAX est une toute jeune galerie dont vous pouvez soutenir le projet ICI  , « D’après nature » est sa première exposition.

Publié le

WILD ! Une exposition à la Galerie L’œil ouvert

J’ai répondu à l’appel de Romain Haquard du magazine As de Pixel et je participe avec 6 autres artistes à l’exposition collective WILD ! qui aura  lieu à la galerie L’œil ouvert à Paris. L’exposition rassemblera photographie, arts graphiques, textile et gravures, chacun apportant une vision singulière de la nature et des être qui la peuplent. C’est  l’occasion pour moi d’exposer les foulards Animalis ainsi que les dessins originaux réalisés pour ce foulard, dessins que j’ai très peu montrés et qui permettent de comprendre l’élaboration de cette première collection. Le vernissage est le jeudi 15 octobre à partir de 18h, nous vous attendons nombreux !Expo WILD octobre 2015

 

Publié le

Portes Ouvertes de Juin – souvenirs

Recherches et travail en cours (Volcans), Céline Dominiak

C’était le week-end dernier à l’Atelier Byzance, j’exposais mes recherches et mon travail en cours en compagnie de Maëva TurMarie Sochor et Lucile Hamon.

Maëva nous avait préparé une petite dégustation en lien avec son dernier projet d’illustration et en résonance avec la venue d’Alain Garnier 15 jours plus tôt, un vrai régal pour les yeux et les papilles.

Et il y a eu beaucoup de monde, même si ce n’est pas flagrant en image !

Un grand merci David Théophile pour les photos, davantage d’images de ce week-end à découvrir sur le blog de Sophie Plouvier, que je remercie également.

 

Publié le

Portes Ouvertes de l’atelier Byzance

L’Atelier Byzance ouvre ses portes samedi 28 et dimanche 29 juin 2014 de 13h à 20h.

Je serai très heureuse de vous accueillir et de vous présenter le travail de Maëva Tur et de moi-même (gravures, sérigraphies et design textile), ainsi que celui des 2 artistes invitées :  Marie Sochor (auteur de l’image ci-dessous) et Lucile Hamon qui se joindront à nous pour présenter des œuvres graphiques sur papier et des éditions d’artiste.

Au plaisir de vous rencontrer !

flyer juin 2014_Page_1-contour

Samedi 28 et dimanche 29 juin 2014 – 13h-20h – Atelier Byzance – 81 rue du Chemin Vert – 75011 Paris – 01 71 37 94 13

 

Publié le

Rencontre et dégustation d’huile d’olive à l’atelier

Ce week-end, l’atelier Byzance accueille Alain Garnier, producteur d’huile d’olive.
Lors de cette rencontre inhabituelle, Alain présentera les différentes variétés d’huiles qu’il produit sur le site du Mas Dieu, au nord-ouest de Montpellier entre vigne et garrigue.  Au-delà de la vente des ses produits, il proposera des dégustations, un excellent moyen de découvrir les particularités de chaque huile. Ces dégustations auront lieu à partir de 11h et toute la journée, les samedi 14 et dimanche 15 juin 2014. Nos papilles se réjouissent d’avance !
Catherine, Maëva et moi-même présenterons nos travaux en cours à cette même occasion, je serai présente le samedi et Maëva le dimanche.

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion !

 

flyer-degustation

Publié le

Yvan Salomone à la Galerie Xippas

ys013_14

J’ai découvert le travail d’Yvan Salomone au MAMCO de Genève il y a quelques années, et j’ai été immédiatement subjuguée devant cet immense mur de 64 grands tableaux extrêmement colorés, urbains et irréels. Son approche de l’aquarelle, tellement inhabituelle pour d’aussi grands formats, fait vibrer les couleurs et rend ces paysages urbains ou industriels lumineux, joyeux. En revanche, le format, les choix de cadrages et de composition donnent une sensation légèrement oppressante, on est confronté à ces paysages comme si on y était plongé, comme si on les voyait à travers un prisme grossissant, on est happé et décontenancé.

J’ai par la suite revu plusieurs fois son travail, entre autre à la Donation Florence et Daniel Guerlain à Beaubourg (un tableau) et surtout  à la Galerie Xippas à Paris (une vingtaine de tableaux). Ça finit ce samedi 15 mars 2014.

Publié le

« Restrospective » par Xavier Leroy

Je suis allée à Beaubourg, à l’origine pour voir l’exposition « L’expérience Furkart » du Centre Culturel Suisse (qui fait partie du Nouveau Festival au Centre Pompidou). Toute l’exposition est très intéressante mais ce qui m’a particulièrement touchée c’est l’exposition  » Rétrospective » de Xavier Leroy qui s’y déroule.  Conçue comme une chorégraphie d’actions, de gestes et de paroles, 17 performers s’approprient des éléments de solos qu’il a créé entre 1994 et 2010 pour les réinterpréter avec pour seule base la mémoire et les souvenirs qu’ils en ont conservés. Le public, c’est à dire nous,  devenons partie intégrante du dispositif lorsque des rencontres se produisent avec les artistes, : à leurs initiatives, ils nous racontent des fictions se composant d’un entrelacs de présent et de passé, de paroles et de d’actions. Une expérience magnifique pour nous, pour moi. J’aurais voulu tout mémoriser, tout revivre, tout dessiner… mais on ne peut pas faire 2 choses en même temps, écouter, regarder, entendre, comprendre, vivre… Sur place, un petit dessin très rapide de Cyriaque Villemaux en équilibre sur la pointe de ses chaussures, puis, immédiatement après la fin de sa posture, pour m’en souvenir, Anneleen Keppens, qui faisait le poirier avec son tee-shirt relevé sur son visage, mais rien pu faire d’autre… De retour chez moi, plus tranquillement, un croquis de mémoire de Volmir Cordeiro, le corps replié, comme retourné sur lui-même, visuellement très très fort. D’incroyables expériences… Je n’oublie pas Polina Akhmetzyanova dont je n’ai pas pu faire de croquis, mais dont la rétrospective très forte qu’elle propose me reste en tête.

Un Nouveau Festival / « Rétrospective » par Xavier Le Roy / Jusqu’au 10 mars au Centre Pompidou.

Cyriaque-Villemaux-WAnneleen-Keppens-WVolmir-Cordeiro-W